La nouvelle SNCF déraille : vers des déserts ferroviaires en Normandie ?

Publié le Mis à jour le

AVANT

lignenormandie 2APRÈS

lignenormandie 3

Guillaume Pépy annonce début avril 375 millions d’euros d’investissements d’ici à 2020 pour la ligne Paris-Rouen-Le Havre. Ces déclarations devant des élus normands seront-elles effectives ? On peut en douter, en effet, la cour des comptes appelait à prendre des « mesures énergiques de réduction des coûts de gestion de ces trains, mais aussi des choix en ce qui concerne leur périmètre et leur financement ».
Sur la base d’un scénario de dette à 56,7 milliards d’euros en 2020 contre 45 en 2014, un cabinet privé d’audit chiffre à 4,8 milliards d’euros l’effort de productivité interne: 2,5 milliards d’économies espérées de sa fusion avec RFF et 2,3 milliards des divers plans de réduction des coûts engagés.

Vous avez aimé le coup du trou de la sécu… vous adorerez celui de la dette de la SNCF

On connaît la technique des libéraux : qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. Vous avez aimé le coup du trou de la sécu, de la plus grande dette au monde de France Télécom… vous adorerez la dette de la SNCF. Nécessairement quand l’État ralentit le financement de son service public, il en est le fossoyeur. Les rapports de la commission européenne sur le ferroviaire, les préconisations de la cour des comptes, les déclarations des élus, tout indique que la libéralisation du rail va s’accélérer. Pépy et Valls se demandent comment faire avaler la pilule aux français. Leurs solutions depuis quelques années : créer un déficit important en baissant les dotations de l’État, en entretenant insuffisamment le réseau et enfin en déléguant aux régions certains trains.

Fracture ferroviaire, fracture territoriale

Ainsi, la SNCF garderait les trains les plus rentables : lesTGV et laisserait les lignes intercités aux régions. En Normandie nous serons lourdement impacté puisqu’il existe 5 lignes intercités sur 35 en France. Sachant que la réforme territoriale voulu par Hollande avait pour objectif de faire des économies, la baisse des dotations va s’accélérer envers les régions. Hollande s’est engagé devant la commission européenne à réduire les dépenses publiques de 21 milliards dont 3,7 milliards dans les collectivités locales. On voit mal dans ce contexte d’austérité comment les régions pourraient financer des trains réguliers, de qualité et desservant les gares en milieu rural. Le journal l’Humanité a dévoilé, début avril, un rapport confidentiel où il est question de remettre en cause de nombreuses lignes dans toute la Normandie

* L’axe Paris-Rouen-Le Havre, desservi par 23 allers-retours quotidiens, dont 13 jusqu’au Havre,

→ la SNCF préconise de réduire de moitié le nombre d’allers-retours quotidiens.
* L’axe, Paris-Evreux-Serquigny, desservi par un aller-retour chaque jour
→La SNCF préconise sa suppression du dispositif Intercités.
* L’axe Caen-Le Mans-Tours, desservi par deux allers-retours chaque jour
→La SNCF préconise sa suppression du dispositif Intercités.
* L’axe Paris-Caen-Cherbourg-Deauville, desservi par 15 allers-retours par jour
→ la SNCF préconise de descendre la fréquence à 10 allers-retours quotidiens.
→ la suppression de la desserte de Bernay
* L’axe Paris-Verneuil-sur-Avre -Granville, desservi par 5 allers retours quotidiens
→ La SNCF préconise la suppression de cette ligne du système intercité

Le démantèlement des trains intercités, c’est maintenant !
Alain Le Vern, ex-président de la région Haute Normandie, est aujourd’hui directeur général des services régions et intercités, c’est lui qui organise ce démantèlement. Le PS, parti social démocrate, applique la doctrine libérale en accélérant la privatisation de la SNCF. En effet, les lignes supprimées seront remplacées par quoi ? Au mieux par des cars, merci le banquier Macron qui avec sa loi développe le tout routier et liquide le service public ferroviaire.

Pour les riches urbains : des trains, pour les pauvres et les ruraux : des bus

Sources : Paris Normandie, rapport de la cour des comptes, commission européenne, rapport CAE Bergougnoux les services publics en réseaux, Normandie actu, L’humanité.

Lionel Descamps

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s