Article de Politis sur l’appel en Ile de France

Publié le

Nous suivre sur Twitter Nous retrouver sur Facebook Nous suivre sur Google Plus Nos vidéos Notre flux Netvibes Notre newsletter

Régionales : Un appel pour un rassemblement citoyen en Ile-de-France

Par Michel Soudais

Ses signataires, dont de nombreux responsables du Parti de gauche, veulent susciter la création d’assemblées citoyennes représentatives, articulées avec des partis politiques qui soutiennent la démarche.

Trois cents vingt citoyens, militants associatifs, syndicalistes et politiques ont publié cette semaine sur internet un « appel pour un rassemblement citoyen en région Ile-de-France » ouvert aux signatures. En trois jours, un millier de personnes l’ont déjà signé. Ses initiateurs considèrent que « la politique d’austérité menée par le gouvernement est un désastre économique et social » et s’avère en outre « incapable de répondre à l’impératif écologique ». Ils veulent « tourner la page de la 5ème République », se réfèrent aux victoires de Syriza et des listes convergences citoyennes soutenues par Podemos, et affirment vouloir mettre « la démocratie et l’implication citoyenne au cœur de [leur] démarche » dès les élections régionales des 6 et 13 décembre.

« Le temps est en effet venu d’un large mouvement citoyen et populaire », proclame le texte qui affirme la volonté des signataires d’organiser « des consultations populaires à chaque fois que nécessaire ». Tant sur le projet, le programme et les listes des candidats que « pour co-élaborer un code éthique des candidats élus (prévoyant notamment le non-cumul des mandats, la révocabilité…) ».

La démarche doit se faire « en articulation avec les partis politiques qui soutiendront la démarche », affirment les signataires, parmi lesquels figurent des membres d’EELV, du PCF, d’Ensemble ! et un important contingent de responsables du Parti de gauche. Selon eux, « l’ensemble des forces politiques qui s’opposent à la politique du gouvernement (Front de gauche, EELV, NPA, Nouvelle donne, socialistes dissidents…) » ont vocation à être de ce rassemblement.

Le texte suggère également des pistes pour « une autre politique » en Ile-de-France : réaménagement du territoire, relocalisation des productions, planification de la transition écologique, développement des services publics, défense de l’école publique, renforcement du mouvement associatif et syndical, engagements en faveur de l’égalité des droits, opposition aux grands projets inutiles et imposés, refus de la politique d’austérité du gouvernement.

Craintes de contournement des partis politiques

Au sein du Front de gauche, l’initiative est toutefois diversement appréciée. Le PCF qui doit débattre des régionales lors d’un conseil national le 10 juin, avant que d’ici fin juin les militants de chaque région se prononcent, semble sur les freins. Aucun de ses dirigeants n’est signataire. Même chose à Ensemble !, qui s’en est expliqué, jeudi 4 juin, dans un long communiqué.

Suggérant une démarche plus classique pour préparer les régionales, la troisième formation du Front de gauche estime que l’appel Pour un Rassemblement citoyen en Ile-de-France « ne permet pas à cette étape de rassembler l’ensemble des forces disponibles ». Ensemble ! juge toutefois qu’il « exprime l’exigence de la nécessité d’un rassemblement associant forces politiques et sociales » et constitue « une contribution à la construction de cette alternative ».

« Ce n’est pas un contrefeu », se défend Jean-François Pelissier, conseiller régional d’Ensemble !, qui rappelle que des membres de son organisation ont contribué à l’élaboration de cet appel et en sont signataires, à titre individuel. Pour expliquer le refus de celle-ci de le signer, il fait état d’un désaccord « sur la méthode de diffusion ». Mais pas que : « Nous avons appris que le PCF ne voulait pas le signer. Dès lors on ne voulait pas que ça apparaisse comme un contournement des forces politiques. ». « C’est positif de prendre une initiative et de permettre à l’aspiration citoyenne de s’exprimer, complète François Calaret, un des animateurs d’Ensemble !, mais ce ne peut pas être le cadre d’initiative de la campagne. »

« Le Parti de gauche a déclaré se mettre à fond derrière la démarche » , reconnaît Eric Coquerel, son coordinateur politique, tout en récusant l’idée de vouloir contourner les partis politiques.

« Des réunions des formations du Front de gauche, il y en aura. On est toujours sur deux jambes, sauf qu’on en priorise une, celle de la démarche citoyenne, car elle n’attend pas. »

Il envisage « un travail sur plusieurs mois et le plus large possible », porté par une idée force, « des assemblées citoyennes représentatives, articulées avec des partis au service de la démarche ». Une idée exprimée dans des appels similaires dans d’autres régions, en Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, où des rassemblements citoyens s’étaient constitués à Toulouse et dans l’Aveyron pour les départementales, mais également en Paca.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s