Voter

Régionales 2015 – Que doit faire le RCEN ?

Bonsoir,

En deux jours, les signataires du RCEN se sont largement exprimés par le vote électronique : 206 signataires ont voté sur le site. La très bonne participation montre que les signataires ont eu à cœur de se prononcer sur cette question centrale.

A minuit, 87 signataires (42,23%) se sont prononcés pour que le RCEN ne fassent pas campagne aux régionales. Donc, cette décision implique que le RCEN ne montera ni une liste seul ni ne s’alliera avec d’autres partis politiques.

Je remercie tous les signataires qui ont voté, ainsi ils ont pu trancher entre les trois choix qui s’offraient au RCEN.

Pour rappel : la proposition d’alliance avec le FDG a recueilli 82 voix (39,81%) et le RCEN part seul 37 (17,96 %) voix

Amitiés militantes

Lionel Descamps

Publicités

18 réflexions au sujet de « Voter »

    lefebvre a dit:
    juin 19, 2015 à 10:16

    POURQUOI DES REPONSES EN ANGLAIS RAS LE BOL DE PEUPLE QUI VEUT NOUS IMPOSER SA LANGUE DE MERDE

    J'aime

      Michel juhel a dit:
      octobre 9, 2015 à 3:20

      Tu as bien raison, je vois l’anglais comme la langue du libéralisme et de la mondialisation capitaliste. Je pense qu’l y a un lien direct entre la culture et la langue et la culture anglo-saxonne donne les résultats que l’on voit sur la planète.
      Ceci étant, il est quand même pratique lorsqu’on voyage à l’étranger de pouvoir échanger et l’anglais pourrait être considéré comme une langue utilitaire dans ce cadre.
      Par contre en France, il s’agit bien d’un vecteur caché d’une culture: La culture du business, de la publicité et de l’hyper-consommation!

      J'aime

      guy.raimbaud@laposte.net a dit:
      octobre 21, 2015 à 8:45

      tout à fait on ne parle pas la langue de l’occupant résistance !!!

      J'aime

      Richard a dit:
      octobre 28, 2015 à 11:38

      Acceptons cette forme universelle d’échange. En revanche, acceptons là pour qu’elle soit la plus simpliste. Simpliste interprète que toute langue planétaire peut être apprise dans le sens primaire des échanges fondamentaux. Les cent premiers mots usuels d’une langue suffit pour l’échange. Repoussons bien naturellement la culture de cette langue peut riche d’ailleurs intellectuellement. N’oublions pas l’historique des anglais, c’est leur culture qui m’indispose. Beaucoup d’exemples contemporains font découvrir leur naturel de traite. Oui l’anglais, la langue primaire, Non leur culture de traite. Un anglais (l’arrière garde et l’avant garde reste au primaire de l’esclavage et a peuplé le nouveau monde en ayant construit les premiers génocides humains. Vrai, 1492 est une découverte pour ces marginaux venant de toute l’Europe principalement d’Angleterre : Et qu’ont-ils faits ! La guerre à toute la planète souvent aidés par les anglais ces colonisateurs sans aucun fond humain !

      J'aime

    Georges a dit:
    juillet 3, 2015 à 9:08

    NASSIONALISATION DES TRANSPORS

    J'aime

    MARCK Eric a dit:
    octobre 1, 2015 à 8:29

    De plus en plus, des services publics sont délégués à des sociétés privées (autoroutes, ponts, trains, mais aussi poste, santé, maternités, maisons de retraite ou services funéraires, etc). Comme ces sociétés privées ne visent que le profit, elles suppriment leur servitude dans les lieux qui ne sont pas rentables, créant une destruction progressive du service public.
    Seulement quelques exemples:

    Comment expliquer qu’on mette en place des trains de plus en plus rapides mais qui ne s’arrêtent plus là où le citoyen en a besoin ? faut-il déjà utiliser un moyen de transport secondaire pour aller prendre un train ? Est-il logique de proposer des transports en cars routiers polluants en remplacement des trains ?

    Est-il tolérable qu’autant de maternités ferment ? Est-il tolérable que dans les hôpitaux publics on oriente le plus souvent les patients vers des établissements privés pour les interventions facilement rentables, alors que les soins onéreux restent à la charge de l’hôpital public ?

    Nos morts sont devenus, avec la complicité de nos législateurs, une grande source de profits. Savez vous que toutes les chambres funéraires sont privées alors qu’on a fermé l’accès des morgues des hôpitaux publics aux décès venant de l’extérieur ? Avec la croissance du recours à la crémation, est-il tolérable de laisser s’installer n’importe où des crématoriums, présentés comme des services publics locaux à la demande des maires, mais seulement lucratifs pour les grands groupes funéraires (sans parler de la vérité sur leurs pollutions)

    J'aime

    laurent a dit:
    octobre 19, 2015 à 9:45

    Je pense que se lancer dans la campagne à l’heure actuelle semble vraiment compliqué, nous n’avons pas de candidats tête de liste pour l’Orne, le nombre de signataires n’étant pas forcément plus grand dans l’Eure, il sera difficile de constituer une équipe dans ces deux départements, sans compter les financements qui manquent. Bref nous ne somme pas prêts pour partir seuls.
    Partir avec le FDG serait aussi une belle bêtise. Certains pourraient dire que ça nous permettrait d’avoir une tribune pour se faire connaitre, mais est-ce que se sera le cas? ce que je veux dire c’est : vouloir une tribune pour exprimer notre point de vue sur la politique actuelle, faire connaitre nos idées et nos valeurs c’est une bonne chose. Mais est-ce que le fait d’être inclu dans le FDG servira nos valeurs. est-ce que nous pourrons vraiment faire valoir notre point de vue. Le texte proposé ne nous garanti rien de tout cela.
    Et plus important encore, nous avons rédigé et voté une charte éthique et nous avons mis en avant une volonté de pratiquer la politique autrement, de ne pas faire la même chose que les partis politiques. Et notre premier acte politique serait de faire exactement le contraire des principes que nous avons posés…

    Je pense que pour notre intérêt à nous, RCEN, le meilleur choix est de ne pas accepter cette proposition. Je pense qu’il est préférable d’être en adéquation avec ses principes plutôt que de les renier.

    J'aime

    Sébastien ROUSSETTE a dit:
    octobre 20, 2015 à 7:18

    Bonjour,

    En tant que membre du PG de l’Orne, une tête de liste RCEN dans l’Orne, c’est du suicide, car en réalité, nous avons pas quasiment pas de gens de l’Orne, en tout cas, pas assez, pour défendre notre programme, nos propositions, pour faire campagne dans l’Orne,

    Il aurait été préférable d’avoir une tête de liste dans le calvados, car il me semble que c’est dans ce département, ou il y a plus de signataire, et d’avoir dans l’Orne, une tête de liste PCF ou Ensemble.

    Sinon, je tiens à signaler dans cet accord, le PCF et Ensemble n’a aucune obligation a ne pas s’allier avec le PS au second tour, contrairement à ce qui avait été voté en l’Assemblée Régionale, où en cas où, le RCEN avait un accord avec le FDG, il devait prendre l’engagement de pas s’allier avec le PS au second tour;
    je vous invite à relire les orientations votées au RCEN, en cliquant sur ce lien : https://rcenblog.wordpress.com/…/votes-et-orientations-du-…/ , c’est marqué noir sur blanc en bas de page.

    Pour ma part, pour les raisons que je vous ai indiqué, l’accord n’est pas acceptable en état, et il faut mieux partir seul que de s’aligner sur les conditions du PCF et d’Ensemble.

    Donc je vous invite vraiment à tous et à toutes de participer à ce vote, c’est important

    Sinon pour la question du financement, en fin ce qui reste à financer, on peut le financer par des donations par le biais d’un site comme le http://www.lepotcommun.fr, où tout le monde est libre de mettre ce qu’il veut, ce qui permettrais des gens qui sont en dehors du RCEN de nous aider aussi, comme cela, on pourrait partir seul, et autonome financièrement.

    Bonne journée à tous et à toutes,

    J'aime

      RETO Philippe a dit:
      octobre 21, 2015 à 7:45

      Je confirme que l’Orne est le maillon faible du RCEN et qu’accepter la proposition du PCF sur une tête de liste dans l’Orne qui sera de toute façon écartée pour le second tour relève de l’enfumage ( quand bien même une majorité des citoyens RCEN laisseraient faire un accord technique avec le PS , ce qui n’est pas gagné d’avance ! ).

      Je pense qu’il est trop tard pour présenter une liste autonome mais que maintenir le RCEN dans la durée sur des axes communs ( démocratie participative, antilibéralisme ) et intervenir dans la campagne des régionales pour interpeller les listes en présence comme le suggère Isabelle Attard mérité d’être tenté ;

      A titre personnel après lecture de l’ultime réunion de négociation avec les représentants du PCF et ensemble , une campagne dont le message serait centré sur une gauche « anti-austérité » relève d’un manque d’ambition évident ( Quid de la réaffirmation des valeurs républicaines et laïques après le 11 janvier , de politiques d’environnement au plus près de nos territoires , des réformes bancaires et de l’euro etc…) et risque de limiter les électeurs aux seuls militants et citoyens engagés ….

      J'aime

    Attard Isabelle a dit:
    octobre 20, 2015 à 7:18

    Je vote  » ne pas partir en campagne »

    Vu le temps que nous avons perdu en essayant de tendre la main aux autres composantes du FdG, nous n’avons plus ni les moyens ni le temps ni les 112 candidats pour faire une liste. Par contre nous pouvons nous immiscer officieusement dans la campagne et faire une « contre campagne » sur la charte et nos idées en questionnant les candidats etc. Nous pouvons aussi aider les rassemblements citoyens des autres régions qui peuvent partir en campagne.

    J'aime

    Guyader a dit:
    octobre 20, 2015 à 7:35

    Commencer à émerger aux côtés d’un parti politique établi présente l’avantage (après seulement quelques mois d’existence) de l’expérience.
    Les multinationales empruntent aux banques, les états aussi. Pour toujours plus de profits (pas pour le peuple mais pour Saluste cf « la folie des grandeurs De Funès ») les banques imposent aux États (taux d’intérêt de la dette) les exigences des multinationales contre la souveraineté nationale et la démocratie, qui n’est plus qu’un leurre il faut bien le reconnaître. (TAFTA)
    C’est ce système gagnant gagnant pour les banques les politiques et les entreprises qu’il faut renverser par la Révolution pour retrouver la liberté et décider de notre avenir pour nos enfants.

    J'aime

    Sébastien ROUSSETTE a dit:
    octobre 20, 2015 à 8:06

    Bonjour,

    En tant que membre du PG de l’Orne, une tête de liste RCEN dans l’Orne, c’est du suicide, car en réalité, nous avons pas quasiment pas de gens de l’Orne, en tout cas, pas assez, pour défendre notre programme, nos propositions, pour faire campagne dans l’Orne,

    Il aurait été préférable d’avoir une tête de liste dans le calvados, car il me semble que c’est dans ce département, ou il y a plus de signataire, et d’avoir dans l’Orne, une tête de liste PCF ou Ensemble.

    Sinon, je tiens à signaler dans cet accord, le PCF et Ensemble n’a aucune obligation a ne pas s’allier avec le PS au second tour, contrairement à ce qui avait été voté en l’Assemblée Régionale, où en cas où, le RCEN avait un accord avec le FDG, il devait prendre l’engagement de pas s’allier avec le PS au second tour;

    je vous invite à relire les orientations votées au RCEN, en cliquant sur ce lien : https://rcenblog.wordpress.com/2015/10/10/votes-et-orientations-du-rcen-pour-les-regionales/ , c’est marqué noir sur blanc en bas de page.

    Et puis franchement, accepté quelqu’un, comme Sébastien Jumel, comme tête de liste régional qui s’est auto proclamé avant le vote des militant communiste, marque vraiment, son manque de respect aux choix des militants communistes, il a voulu faire du forcing …

    et entre autre, il voit toujours je PS comme de gauche, car il a déja dit qu’il rejoindrait le PS au second tour …

    Pour ma part, pour les raisons que je vous ai indiqué, l’accord n’est pas acceptable en état, et il faut mieux partir seul que de s’aligner sur les conditions du PCF et d’Ensemble.

    Donc je vous invite vraiment à tous et à toutes de participer à ce vote, c’est important en cliquant sur ce lien :

    https://rcenblog.wordpress.com/voter/

    Sinon pour la question du financement, en fin ce qui reste à financer, on peut le financer par des donations par le biais d’un site comme le http://www.lepotcommun.fr, où tout le monde est libre de mettre ce qu’il veut, ce qui permettrais des gens qui sont en dehors du RCEN de nous aider aussi, comme cela, on pourrait partir seul, et autonome financièrement.

    Bonne journée à tous et à toutes,

    Roussette Sebastien​

    J'aime

    Trémulot Marc a dit:
    octobre 20, 2015 à 9:32

    bonjour tous,
    Suite à la lecture du compte rendu de l’ambiance très respectueuse et constructive de la réunion de mardi dernier (humour), je me permets de donner mon humble avis sur le contexte électoral qui se pose au rassemblement.
    je pense que les appareils politiques ont montré leur volonté de faire des élections régionales une opportunité électoraliste qui est totalement décalée de l’état d’esprit de beaucoup de citoyens. Nous signataires du RCEN, les citoyens mobilisés et les électeurs restons des faire-valoir à des stratégies de survie financière d’appareil politique pour leur propre compte.
    Il nous faut donc exprimer notre différence. Or ces appareils nous ont fait perdre un temps précieux pour que l’on puisse se présenter dans de bonne conditions (listes, finances, soutien et mobilisation conséquente).
    Nous n’avons pas à nous immiscer dans un jeu de construction de liste sans les valeurs de notre charte et de rang dans une liste (tête de liste départementale, éligibilité) se serait contre productif pour les citoyens engagés que nous sommes. Cette « cuisine » nous rendrait illisibles pour ceux que nous voulons mobiliser. Les avancées faites par le PC sont des trompes l’oeil qui n’engagent en fait à rien, l’expérience doit servir.
    Conclusion :
    Il n’y aucune obligation à ce qu’on fasse une liste aux régionales, car il faut mieux ne rien faire sur ce terrain et garder la dynamique du rassemblement que nous avons construit.
    Nous pouvons par contre interroger les candidats électoralistes sur les 12 points de notre charte, la faire connaître et continuer la mobilisation citoyenne.
    On peut faire une conférence de presse précisant ce que nous voulons (la charte), ce qui nous fait garder notre identité (méthode, mandat , contenu, du programme politique) et que nous ne voulons pas diviser.
    On peut aussi organiser un soutien ( financier et communication) aux autres listes de rassemblement citoyens dans les autres régions.
    On pourra analyser les résultats en janvier 2016.
    Marc Trémulot

    J'aime

    Fabienne Lisse a dit:
    octobre 20, 2015 à 12:01

    A mon sens, il apparaît que des avancées intéressantes sont enregistrées dans les négociations mais que cela reste dans le cadre d’une cuisine électoraliste peu compatible avec les aspirations du RCEN.
    Si le RCEN ne s’inscrit pas dans la proposition n°2, libres à ses candidats de participer à la liste FDG sous l’étiquette de leur parti, ou à titre personnel, mais pas au nom du RCEN (nous avons déjà voté ce principe en AG). Et ça contribuera, il faut l’espérer, à faire progresser les aspirations du RCEN.
    Si la proposition de poursuivre seul la campagne est confirmée (c’est le plan B voté en AG le 10 oct), il faudrait très rapidement lancer un appel à candidatures et à financement auprès des signataires avec une date limite, par exemple le 30 octobre. On aura ainsi la preuve qu’on a effectivement les forces de partir seul ou non.
    Si le RCEN ne fait pas campagne aux Régionales, il peut soumettre un engagement à signer aux listes en présence, reprenant notamment des éléments de sa charte. Objectif : poursuivre la construction citoyenne. C’est mon choix.

    J'aime

    Alexandre Huault a dit:
    octobre 20, 2015 à 3:02

    Réflexions d’un citoyen non encarté de la Manche.

    Hélas, je dois admettre que les conditions ne sont pas réunies pour lancer notre plan B, à moins de ruiner la santé et la bourse d’une poignée de militants RCEN… La faute à notre lenteur (dans nos prises de décision, mais c’est ça la démocratie), notre candeur (vis-à-vis du PCF, d’Ensemble voire de Nouvelle donne) et nos erreurs (dernier ex. : l’appel à candidatures, franchement raté [selon le vote de l’AG du 29 août, il aurait dû concerner TOUTES les places, les 112 places… pas uniquement les têtes de liste]).

    S’il faut constater l’échec du plan B, c’est parce qu’il faut aussi constater l’échec du plan A. Pour avoir connaissance des dernières propositions du PCF et d’Ensemble (au passage, il aurait été bon de diffuser l’intégralité de ce texte aux signataires), elles n’apportent pas de réponses satisfaisantes au très clair mandat de négociation confié à nos représentants.
    Si mon interprétation du texte est bonne, il apparaît en effet que le PCF et Ensemble ont fait une concession sur le non-cumul de mandats exécutifs. Mais c’est une concession à peu de frais : sauf accident, la région Normandie sera remportée par la droite et le PCF n’aura pas de vice-présidence dans le prochain conseil régional ; par conséquent, M. Jumel en Haute-Normandie peut continuer à être maire de Dieppe et siéger au prochain conseil régional, tout comme Mme Gobert en Basse-Normandie peut rester sur 2 mandats successifs de vice-présidente (elle l’est depuis 2004) et siéger au prochain conseil régional.
    Allez, techniquement, sur ce marqueur, le RCEN a obtenu gain de cause. Mais ce n’est absolument pas le cas sur les 2 autres marqueurs, celui de l’assemblée citoyenne représentative et celui de la rupture totale avec le PS.
    Texte des dernières propositions du PCF et Ensemble : « (…) L’assemblée régionale représentative composée de tous les candidats sur les listes des 5 départements et de représentants des organisations constituant le rassemblement et dont la répartition reste à déterminer (…) » Bah voilà, c’est écrit sur le papier, mais ça ne signifie rien. Avec une telle formulation, on peut se retrouver en définitive avec une majorité PCF+Ensemble face au PG/RCEN (je suis leur logique d’amalgamer le PG et le RCEN) dans un rapport 2/3 contre 1/3. Regardez les listes départementales : 2/3 pour le PCF+Ensemble et 1/3 pour le PG/RCEN. Certes, il ne s’agit que des places éligibles, mais ça fournit une bonne indication.
    Quant à la rupture totale avec le PS, elle n’est mentionnée nulle part ! C’est la porte ouverte à toutes les éventualités. Texte des dernières propositions du PCF et Ensemble : « En l’absence de consensus, chaque composante reste libre de son choix mais ce choix n’engage pas l’ensemble de la liste. Si ce cas se produit les identifiants communs du premier tour ne pourront être utilisés au second. »
    Imaginons les conséquences. Cas de figure 1 : une majorité PCF+Ensemble impose au PG/RCEN une fusion avec le PS au 2d tour. Cas de figure 2 : chaque composante étant libre de son choix pour le 2d tour, le PG/RCEN décide de se retirer de la course tandis que le PCF et Ensemble décident de fusionner avec le PS. Il existe bien sûr d’autres cas de figure (ainsi, le maintien au 2d tour si on fait plus de 10 % n’est pas exclu), mais les dernières propositions du PCF et Ensemble rendent possibles ces cas de figure 1 et 2, dans lesquels l’action du RCEN au 1er tour n’aurait finalement servi que de marchepied à des partis pour négocier avec le PS au 2d tour. Ce qui me semble tout à fait contraire aux vues majoritaires exprimées lors de l’AG du 10 octobre.

    En résumé (j’aurais pourtant d’autres critiques à formuler), on nous propose encore un cartel de formations politiques, qui se distribuent les places selon les méthodes traditionnelles et qui acceptent de promouvoir des citoyens non encartés à condition qu’ils gravitent déjà autour du FdG. C’était bien la peine de faire tout ce chemin pour en arriver à une solution qui existe depuis 2009…
    Jusqu’à présent, nos amis du PG ont eu une conduite exemplaire au sein du RCEN. Quand ils nous disaient : « Les partis doivent se mettre au service de la démarche citoyenne », ce n’était pas juste de la comm’ électorale, c’était sincère et c’étaient des paroles suivis d’actes. C’est pourquoi je regrette que certains d’entre eux « flanchent » depuis quelques jours et soient prêts à abandonner les principes fondateurs (et fondamentaux) du RCEN. Mais je n’oublie pas qu’ils se trouvent dans une situation complexe avec leur double appartenance au FdG et au RCEN. J’observe simplement que début octobre, en île-de-France et en Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes, le PG a abandonné les rassemblements citoyens (qu’il avait pourtant lui-même initiés…) pour retourner au bercail FdG. Peut-être la Normandie à son tour ? Et dans une position inférieure à celle d’Ensemble (dont même les gens politisés ignorent l’existence) ? Difficile de n’y voir qu’une succession malheureuse de considérations régionales.

    Pour rester cohérent avec la signature que j’ai apposée à l’appel au RCEN, notamment le paragraphe « Nous pensons que… les choses en main », je vote donc :
    # contre un accord entre le RCEN et le FdG (arrêt de mort du RCEN) ;
    # contre la campagne autonome du RCEN (hélas, impossible à lancer) ;
    # pour le retrait du RCEN de ces élections régionales (mais quel rebond après cette épreuve ?).

    J'aime

    Sylvain Lannehard a dit:
    octobre 20, 2015 à 4:58

    D’accord avec l’esprit général des commentaires (Sébastien, Marc, Laurent, Isabelle, Fabienne …) mais quelle tristesse dans cette impasse finale !
    Le peuple attendra le train suivant !

    Quand je pense qu’on leur laisse une nouvelle fois la place ! Il faudra vite se mettre autour d’une table pour réfléchir et savoir où nous avons pêché !

    En attendant, pas question pour moi de rejoindre le FdG avant très longtemps !

    J'aime

    L. Mauger a dit:
    octobre 21, 2015 à 2:59

    Encore une fois la proposition qui consiste à accepter l’accord équivaut tout simplement à dissoudre le RCEN il faut juste en avoir conscience. Car ce serait tolérer le cumul des mandats… On sait bien que quand il s’agit de lâcher des prérogatives le temporaire est souvent fait pour durer… J’en arrive à penser qu’il ne faut plus chercher d’alliance avec les partis traditionnels.

    J'aime

    LEJUEZ Jean a dit:
    octobre 21, 2015 à 3:27

    Encarté au PG, je considère que l’accord qui est proposé n’apportera rien de bon au RCEN. Lorsqu’ils nous demanderont de voter PS (ce qui est plus que probable), il sera impossible de « faire avaler la pilule » aux signataires de l’appel mais aussi aux gens que nous avons pu rencontrer sur les marchés ou dans la vie de tous les jours et a qui nous avons expliqué que ce ne sera plus comme avant. Nous proposions une façon novatrice de faire de la politique propre. Les tripatouillages de haut niveau ne doivent plus avoir cours. Le RCEN doit rester fidèle aux décisions prises lors des diverses assemblées. D’autres échéances nous attendent, essayons de nous y préparer en restant fidèles à ce qui nous a réunis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s